LES TEMPOS : QUAND? COMMENT? POURQUOI? & EST-CE OBLIGATOIRE?

Certains ne jurent que par les tempos et d’autres ne jurent que par brasser de la fonte lourde. Toutefois, comme dans beaucoup de choses par rapport à l’alimentation et l’entraînement, les deux camps ont raison. 


Le tempo, évidemment, est un outil d’entraînement très intéressant, mais les gains musculaires et la perte de gras peuvent être stimulé via beaucoup d’autres mécanismes : la tension mécanique (charge), le stress métabolique (pump/repos court) et les damages musculaires (temps sous tension/tempo). 


Toutefois, les tempos du genre 3-0-x-0 ou 4-0-x-0 sont très intéressants chez les débutants. Cela permet un meilleur contrôle des mouvements (qui dit meilleur contrôle dit aussi prévention des blessures). 


Chez les gens de niveau intermédiaire @ avancé, les tempos vont aider à augmenter le temps sous tension du muscle ciblé tout en créant plus de damages musculaires lorsque l’on retient sur la phase excentrique et/ou en faisant tout simplement des pauses lorsque le muscle est à son plus étiré (ex. paused bench press). Par contre, selon nous, il n’est pas toujours obligatoire d’avoir des tempos lors de ses entraînements. Nous enlevons de la place à une technique qui a fait ses preuves, soit la surcharge progressive. 


Le fait d’être plus fort créera plus de tension mécanique qui est à la base de toutes les autres composantes de l’hypertrophie. Nous ajouterons à ceci qu’il existe également plusieurs autres techniques sans tempo qui sont tout aussi intéressantes pour stimuler les gains musculaires ou la perte de gras. Il est à noter que dans le même entrainement nous pouvons mixer plusieurs techniques simultanément. Par exemple, débuter son entrainement en pré-fatigue avec un mouvement d’isolation (tempo lent) et poursuivre avec un mouvement de base en force devient très intéressant, car le corps est prêt à faire le travail avec le muscle ciblé. Dans cette situation, nous utiliserons le temps sous-tension combiné à de la tension mécanique. L’inverse peut aussi être intéressant : commencer avec un mouvement en force et enchaîner à un mouvement d’isolation avec de la haute répétition ou tempo (post-fatigue).

Finalement, une planification adaptée à vos objectifs variant chaque mois est l’idéal pour optimiser vos résultats. Comme dans tout, chaque chose peut être bonne si elle est dosée adéquatement et SURTOUT, trouvez ce qui fonctionne le mieux avec vous!