Œstrogène

Comme plusieurs sont déjà au courant, le milieu hormonal féminin n’a rien de simple et cela est dû en grande partie au débalancement causé par les œstrogènes. Une femme sur neuf aura, dans sa vie, un diagnostic du cancer du sein et un homme sur sept aura un diagnostic de cancer de la prostate. Il s’agit de deux néoplasies qui sont grandement influencés par une forte dominance en estrogène. Cette prédominance se caractérise par une trop grande quantité d’estrogène qui est, dans ces pathologies, non contrebalancé par la progestérone. Il est à noter que les œstrogènes sont cinq fois plus présentent chez la femme que chez l'homme. 

Lors de la perte de poids, la femme développe une forte production d'œstrogènes et de progestérone ce qui favorise la rétention eau. L'œstrogène nuit ainsi à la perte de poids en s’attaquant aux récepteurs thyroïdiens; ce qui occasionne une quantité accrue d’estrogène en circulation. Chez la femme, la graisse située notamment dans le bas du corps (hanche/cuisse/fesse) est plus difficilement utilisable comme énergie car l’estrogène inhibe ces récepteurs via le mécanisme cité ci-dessus. La cellulite (i.e. une inflammation cellulaire) peut aussi être influencée elle-même par ce processus.

Ce qui en est la cause : le stress sous toutes ses formes, les polluants chimique (p.ex. certain produit pour soin corporel), les anovulants boire beaucoup d’eau. (C’est pourquoi il est essentiel de cibler une pilule adapté à votre métabolisme), la mauvaise alimentation, les intolérances alimentaires et l'alcool.

Selon moi, la première chose à regarder est le transit intestinal. La plupart des femmes ont des problèmes à ce niveau (p.ex. constipation, peu de selles hebdomadaires) ce qui entraîne des difficultés d’élimination de leurs toxines. En conséquence, ces dernières augmentent énormément leur niveau ostrogénique. Pour contrer ces effets, les suppléments importants à intégrer à votre régime alimentaire sont les fibres, les glutamines, les probiotiques, les omégas 3 et les multi vitamines.

 


La clé du succès débute avec l’adoption de bonnes habitudes alimentaires parce que l’on ne « nettoie pas sa voiture dans un trou de bouette ». Une consommation accrue en légumes, une hydratation importante, une restriction dans les produits contenant du gluten et/ou autres produits qui font augmenter le taux d’œstrogène (p.ex. soya, plastique, etc.) serait de bon conseil à adopter au quotidien. Le foie n'est pas à négliger également  et des produits peuvent vous donner un coup de main : choline inositol plus nac, vitamine b et antioxydant puissant. De même, il peut être pertinent d’éviter les séances de cardio trop longue, ceux-ci font augmenter l’estrogène. Et pour terminer, utiliser des produits qui peuvent aider votre gestion d'estrogène telle que du Dim, calcium D glu carate.


Évidemment comme le corps humain est très complexe et que les hormones ont tous une interaction entre eux, on doit toujours regarder un problème de façon générale et consulter une personne qualifiée.


Tous ces produits sont fabriqués au canada et ont une bonne pratique fabrication.